• 1 106
    observations

  • 52
    communes

  • 81
    observateurs

  • Première observation
    1989

  • Dernière observation
    2022

Avertissement : Les cartes et graphiques présentés ne correspondent qu'à l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérés comme exhaustifs. Le projet d'atlas dynamique est une retranscription en temps réel des contributions de chacun sur la base de données et toute nouvelle donnée est à ce titre intéressante, même pour les espèces les plus communes.

Albesa Louis - Asara Frédéric - Aurissergues Thierry - Bara Thierry - Baudoin Gérard - Berger Luc - Birard Julien - Bitsch Thomas - Bottinelli Julien - Boudereaux Nicolas - Bourgeais Lucille - Branger Fabien - Bray Christophe - Brun Joël - Chambris Stephane - Cousinier Cédric - Crespo Jaime - Cuenin Sibylle - Curtelin Laure-angélique - Darenne Charlie - Davoust Sébastien - Delannoy Jean - Delecour Vincent - Dia-barthe Marie - Ducourneau Philippe - Faucher Alexandre - Fontaine Benoit - Fonteny Nancy - Fougère Benjamin - Garcia Irene - Godon Julien - Gouttepifre Margot - Grosso Eric - Guerard Anthony - Hanol Jérôme - Hatton Estéban - Hervé Julien - Huchin Romain - Hurtrel Théo - Inconnu Inconnu - Isidore Nathan - Joseph-edouard Jean-philippe - Jourdain Thibault - Jourdan Christian - Keryer Guy - Kita Antoine - Kort Émir - Lainé Alexandre - Larregle Guillaume - Larzillière Sylvain - Le Calvez Vincent - Le Poulain Aev Grand Voyeux Pascal - Lebrun Bruno - Lemaire Nolwenn - Lemoine Delphine - Lucet Stéphane - Lustrat Jean-marc - Mainguy Gaell - Marmet Nicolas - Miguet Pierre - Parisot Christophe - Parisot-laprun Marion - Perrot-ligodières Nicolas - Piolain Julien - Plancke Sylvestre - Provost Romain - Rivallin Pierre - Roy Thierry - Royer Léo - Saint-marc Jean-luc - Segerer Benoit - Siblet Jean-philippe - Signol Audrey - Sireyzol Manon - Stiéfater Françoise - Theo Vivensang - Thoret Olivier - Touratier Gilles - Vindras Laurent - Wroza Stanislas - Zucca Maxime

Informations sur l'espèce

Depuis 2015, les Boucles de la Marne sont devenues le nouveau bastion régional de l'espèce qui y occupe en 2019 trois ou quatre sites différents.
Dans le même temps, le Grèbe à cou noir semble moins régulier en tant que nicheur sur la Réserve naturelle nationale de Saint-Quentin-en-Yvelines, son unique site de reproduction connu entre 2000 et 2010. Mais son expansion sur de nouveaux sites seine-et-marnais et son augmentation marquée dans le nord du département compense son déclin dans l'ouest de la région.
Quant à la Bassée, il est probable que des couples reproducteurs n'aient pas été signalés dans les bases de données franciliennes entre 2015 et 2019.
Quoiqu'il en soit, la dynamique globale du Grèbe à cou noir depuis 2010 est très positive, a fortiori si l'on tient compte de l'incertitude sur la Bassée depuis 2015.

Évolution du nombre de couples recensés en Île-de-France
Évolution du succès reproducteur
Répartition des couples en Île-de-France
Tendances de la nidification dans les 3 bastions de l'espèce
Comptages Wetlands 1996 - 2019 : Évolution des effectifs recensés à la mi-janvier
Merci à l'ensemble des observateurs et à l'ANVL pour sa collaboration à l'écriture et relecture de cette fiche espèce.
GeoNat'îdF et Faune îdF + Wetlands

Les graphiques ci-dessus ne sont pas dynamiques, ils sont basés sur des analyses spécifiques aux enjeux de chaque espèce et s'appuient pour certaines espèces localisées et/ou patrimoniales sur des témoignages d'observateurs recueillis personnellement et sur la consultation de www.faune-iledefrance.org base de données collaborative gérée par la LPO Île-de-France. Nous remercions l'ensemble des observateurs faisant remonter des données ornithologiques sur la Région !

Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Source : INPN

Les cartes de répartition nationales ne correspondent qu’à l’état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives.

Podicipes nigricollis Brehm, 1831

Observations mensuelles