Soufré (Le)

Colias hyale (Linnaeus, 1758)

Classe : Hexapoda Ordre : Lepidoptera Famille : Pieridae Sous-Famille : Coliadinae Genre : Colias

  • 116
    observations

  • 43
    communes

  • 27
    observateurs

  • Première observation
    1951

  • Dernière observation
    2022

Avertissement : Les cartes et graphiques présentés ne correspondent qu'à l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérés comme exhaustifs. Le projet d'atlas dynamique est une retranscription en temps réel des contributions de chacun sur la base de données et toute nouvelle donnée est à ce titre intéressante, même pour les espèces les plus communes.

Dehalleux Axel - Dia-barthe Marie - Duchemann Estelle - Ducourneau Philippe - Durand Bruno - Gautier Louis - Gibeaux Christian - Gouirand Mathieu - Guillet Galaad - Hubert Etienne - Inconnu Inconnu - Kort Émir - Lagarde Claude - Larregle Guillaume - Lemoine Delphine - Manil Luc - Mothiron Philippe - Mulot Patrick - Mérit Xavier - Penneteau Julie - Prat Christine - Rivallin Pierre - Rose Morgane - Royer Léo - Signol Audrey - Thibierge Claire - Verroye Alexandre

Informations sur l'espèce

Commentaires sur l'espèce

Les difficultés de détermination des imagos et le comportement migrateur ne permettent actuellement pas d'évaluer le niveau de menace de l'espèce. Bien que son indigénat soit relativement certain, aucune population pérenne n'est actuellement connue en Ile-de-France.

Les apports migratoires, irréguliers, sont susceptibles d'apporter plus d'individus certaines années.

(Pour d'autres informations sur l'écologie et la biologie de l'espèce, consultez notamment le livre La Vie des Papillons - Lafranchis et al., 2015)

Ciblage des prospections

Identification difficile : peut nécessiter l'examen des pièces génitales.
Les imagos ne se distinguent que difficilement de ceux de Colias alfacariensis. L'examen des pièces génitales est nécessaire. Lidéale est l'observation des chenilles qui se différencient.

(Voir par exemple le guide de détermination des papillons diurnes - Lafranchis, 2014)

L'espèce est à rechercher (notamment via les chenilles) dans les friches issues de la reconversion de cultures et aux abords des champs de trèfles et de luzerne. La présence de Colias dans ces milieux doit alerter l'observateur. Un examen attentif devra alors être effectué afin de ne pas amalgamer les 2 espèces proches.

Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Source : INPN

Les cartes de répartition nationales ne correspondent qu’à l’état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives.

Colias hyale hyale (Linnaeus, 1758) | Colias hyale vernalis Verity, 1909 | Papilio hyale Linnaeus, 1758

Observations mensuelles