Phragmite des joncs

Acrocephalus schoenobaenus (Linnaeus, 1758)

Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Acrocephalidae Genre : Acrocephalus

  • 1 210
    observations

  • 93
    communes

  • 148
    observateurs

  • Première observation
    1998

  • Dernière observation
    2024

Avertissement : Les cartes et graphiques présentés ne correspondent qu'à l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérés comme exhaustifs. Le projet d'atlas dynamique est une retranscription en temps réel des contributions de chacun sur la base de données et toute nouvelle donnée est à ce titre intéressante, même pour les espèces les plus communes.

Abdola Charlotte - Agnus Aurelien - Albesa Louis - Alexandre Christophe - Amiard Pamela - Angé Christofer - Attinault Denis - Auger Ariane - Aurissergues Thierry - Azdoud Mehdi - Bara Thierry - Barth Franz - Baudoin Gérard - Beltrando Koïchi - Benoit Aymeric - Binvel David - Binvel David,daubignard Julien - Birard Julien - Bitsch Thomas - Bossard Paula - Bottinelli Julien - Boudereaux Nicolas - Bourgeais Lucille - Branger Fabien - Brossier Emeline - Brun Joël - Buffel Valerie Et Cyril - Burguet Benjamin - Carlier Dominique - Chambris Stephane - Chevallier Laurent - Chrétien Anne - Clout Odile - Courbois Aymeric - Cuenin Sibylle - Da Franca Corinne - Daubignard Julien - Davoust Sébastien - Dehalleux Axel - Delecour Vincent - Delzons Olivier - Dhuicq Pascal - Dhuit Le Roux Sterenn - Dia-barthe Marie - Duarte Mariela - Ducourneau Philippe - Dufresne Laurent - Durand Bruno - Fernez Thierry - Ferrand Marina - Flamant Nicolas - Fougère Benjamin - Fouque Michèle - Gabriele Patrick - Galut Jodie - Gand Clémentine - Garcia Irene - Geoffroy Alexis - Gerfaud-valentin Jean Paul - Gestraud Yves - Grosso Eric - Guerard Anthony - Guillot-jonard Melvyn - Guillou Fanny - Hanol Jérôme - Hepiegne Olivier - Hibon Ethan - Huchin Romain - Hurtrel Théo - Inconnu Inconnu - Iooss Orlane - Jacquet Claire - Jarry Frédéric - Keryer Guy - Kita Antoine - Köse Dorian - Labbaye Olivier - Laine Romain - Lang Noah - Languillat Nicole - Laporte Olivier - Larregle Guillaume - Lavaud Manon - Le Calvez Vincent - Le Poulain Aev Grand Voyeux Pascal - Le Poulain Pascal - Lebrun Bruno - Lemoine Delphine - Leterme Franck - Letourneau Christian - Lois Gregoire - Lucien Claivaz - Lustrat Jean-marc - Malassingne Daniel - Maratrat Julie - Marechal Hervé - Marmet Nicolas - Martin-hadjiat Adam - Massin Yves - Meynier Angélique - Miguet Pierre - Monjoin Thomas - Morel Damien - Munoz Margaux - Norwood Julien - Paikine Olivier - Panisse Clément - Papajani Gerando - Parisot Christophe - Patek Grégory - Pavis Justine - Perret Eric - Perrot-ligodières Nicolas - Piolain Julien - Piron Elise - Plana Baptiste - Plancke Sylvestre - Portail Olivier - Potter Laura - Prat Christine - Provost Romain - Ricci Ophélie - Rivallin Pierre - Rousset Pierre - Roy Thierry - Royer Léo - Régnier Cyprien - Saint-marc Jean-luc - Savry Joël - Segerer Benoit - Siblet Jean-philippe - Siblet Sébastien - Signol Audrey - Stiéfater Françoise - Theo Vivensang - Thibedore Laurent - Thiébault Damien - Thorns David - Tillier Pierre - Touratier Gilles - Trémoulière Gérard - Van Niekerk Léon - Vergnes Marie-josé - Verroye Alexandre - Weisse Geoffrey - Wroza Stanislas - Yvert Florent - Zucca Maxime

Informations sur l'espèce

La population régionale de Phragmite des joncs a subi une forte régression dans la seconde moitié du XXe siècle. Depuis les années 2000, elle semble s'être stabilisée à un niveau très bas (moins de 50 couples).
Les effectifs paraissent fluctuants sur la période récente. En cause, l'effort de prospection qui n'est pas constant. Mais l'espèce s'est tant raréfiée en période de reproduction que l'on peut penser que les ornithologues signalent sa présence à chaque fois qu'ils la contactent. Ses habitats de prédilection (roselières, prairies humides) sont peu nombreux en Île-de-France et assez bien couverts par les observateurs. Peu probable en l'état que la population régionale réelle représente plus du double de la population recensée…
Avec un maximum de 23 chanteurs recensés en 2015 et 2016, le Phragmite mérite donc amplement son statut d'espèce -En danger-. Plutôt en progression au niveau national, notre région, pourtant située au cœur de son aire de répartition française, accueille une population fragile et morcelée.
Le Sud-Est de l'Île-de-France (Bassée et Vallées de l'Essonne) héberge les deux tiers des effectifs régionaux. Le reste se répartit entre les étangs du Hurepoix, les Boucles de la Marne et de plus en plus occasionnellement, les marais du Val-d'Oise.

Évolution du nombre de couples recensés en Île-de-France
Évolution et répartition du nombre de mâles chanteurs recensés en îdF entre le 15 mai et le 15 juillet
Tendances par secteurs biogéographiques
GeoNat'îdF et Faune îdF

Les graphiques ci-dessus ne sont pas dynamiques, ils sont basés sur des analyses spécifiques aux enjeux de chaque espèce et s'appuient pour certaines espèces localisées et/ou patrimoniales sur des témoignages d'observateurs recueillis personnellement et sur la consultation de www.faune-iledefrance.org base de données collaborative gérée par la LPO Île-de-France. Nous remercions l'ensemble des observateurs faisant remonter des données ornithologiques sur la Région !

Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Source : INPN

Les cartes de répartition nationales ne correspondent qu’à l’état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives.

Motacilla schoenobaenus Linnaeus, 1758

Observations mensuelles