Echasse blanche

Himantopus himantopus (Linnaeus, 1758)

Classe : Aves Ordre : Charadriiformes Famille : Recurvirostridae Genre : Himantopus

  • 257
    observations

  • 29
    communes

  • 53
    observateurs

  • Première observation
    1999

  • Dernière observation
    2022

Avertissement : Les cartes et graphiques présentés ne correspondent qu'à l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérés comme exhaustifs. Le projet d'atlas dynamique est une retranscription en temps réel des contributions de chacun sur la base de données et toute nouvelle donnée est à ce titre intéressante, même pour les espèces les plus communes.

Albesa Louis - Anglade-garnier Joanne - Aurissergues Thierry - Bara Thierry - Baudoin Gérard - Bergemer Jean-denis - Birard Julien - Bitsch Thomas - Bottinelli Julien - Bourgeais Lucille - Branger Fabien - Bray Christophe - Brisson Aurélie - Brun Joël - Clavé Stéphane - Crespo Jaime - Ducourneau Philippe - Dufresne Laurent - Dumont Corinne - Fernez Thierry - Ferraz Adrien - Flamant Nicolas - Fleury Cyril - Fonteny Nancy - Garcia Irene - Gautier Louis - Grosso Eric - Guerard Anthony - Huchin Romain - Hurtrel Théo - Hébert François - Inconnu Inconnu - Kita Antoine - Larregle Guillaume - Lebrun Bruno - Lemoine Delphine - Mahuzier Sylvain - Marmet Nicolas - Miguet Pierre - Parisot Christophe - Perret Eric - Piolain Julien - Plancke Sylvestre - Pochet Sophie - Prat Christine - Rivallin Pierre - Roy Thierry - Royer Léo - Signol Audrey - Touratier Gilles - Vial Romain - Wroza Stanislas - Zucca Maxime

Informations sur l'espèce

Au XXIe siècle, seuls 5 couples ont niché en Île-de-France, sur deux sites de Bassée : à Neuvry sur la commune de Jaulnes en 2005, 2014 (2 couples) et 2017 et à Marolles-sur-Seine en 2011.
Nicheur occasionnel imprévisible, elle est toutefois devenue de plus en plus régulière en migration, surtout au passage prénuptial, même si cela reste très fluctuant d'une année à l'autre.
Par ailleurs, la zone d'occurrence de l'espèce augmente elle aussi comme en témoigne l'évolution du nombre de communes où des échasses sont signalées chaque année.
Le maintien et la restauration de marais et de prairies humides favorables à sa reproduction (en plus des îlots aménagés dans les gravières) permettraient sans doute de récompenser la bonne dynamique de l'espèce et d'envisager son implantation plus durable dans la région.

Évolution du nombre de communes franciliennes où l'espèce est recensée
Variation du succès reproducteur
Evolution du nombre de données d'individus en migration en Île-de-France
GeoNat'îdF et Faune îdF

Les graphiques ci-dessus ne sont pas dynamiques, ils sont basés sur des analyses spécifiques aux enjeux de chaque espèce et s'appuient pour certaines espèces localisées et/ou patrimoniales sur des témoignages d'observateurs recueillis personnellement et sur la consultation de www.faune-iledefrance.org base de données collaborative gérée par la LPO Île-de-France. Nous remercions l'ensemble des observateurs faisant remonter des données ornithologiques sur la Région !

Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Source : INPN

Les cartes de répartition nationales ne correspondent qu’à l’état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives.

Charadrius himantopus Linnaeus, 1758 |

Observations mensuelles