Grand Nacré (Le)

Speyeria aglaja (Linnaeus, 1758)

Classe : Hexapoda Ordre : Lepidoptera Famille : Nymphalidae Sous-Famille : Heliconiinae Tribu : Argynnini Genre : Speyeria

  • 427
    observations

  • 57
    communes

  • 64
    observateurs

  • Première observation
    1879

  • Dernière observation
    2022

Avertissement : Les cartes et graphiques présentés ne correspondent qu'à l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérés comme exhaustifs. Le projet d'atlas dynamique est une retranscription en temps réel des contributions de chacun sur la base de données et toute nouvelle donnée est à ce titre intéressante, même pour les espèces les plus communes.

Bak Arnaud - Betbeder Théo - Beutin Sabine - Bitsch Thomas - Borges Alexis - Bottinelli Julien - Branger Fabien - Chabert Chloé - Clout Odile - Damas Louan - Dehalleux Axel - Delapre Jean-pierre - Domalain Jules - Douault Guillaume - Doux Yves - Duchemann Estelle - Durand Bruno - Essayan Roland - Fernez Thierry - Ferriot Lucile - Fougère Benjamin - Gasser Aurélien - Gibeaux Christian - Guerard Anthony - Guillaume Louis - Hepiegne Olivier - Houard Xavier - Hubert Etienne - Huguet Camille - Inconnu Inconnu - Kita Antoine - Labbaye Olivier - Lagarde Claude - Lantz André - Larregle Guillaume - Lemarquand Jacques - Leraut Patrice - Leterme Franck - Lucet Stéphane - Manil Luc - Mari Alexandre - Miguet Pierre - Mondet Marion - Morizot Jean Pierre - Mothiron Philippe - Munier Thierry - Mérit Xavier - Paldacci Florine - Paolorsi Alice - Pasquier Bernard - Penneteau Julie - Piolain Julien - Plancke Sylvestre - Prat Christine - Rivallin Pierre - Rose Morgane - Roy Thierry - Savornin Guy - Signol Audrey - Touratier Gilles - Tromp Clara - Verroye Alexandre - Villalta Maria - Zucca Maxime

Informations sur l'espèce

Commentaires sur l'espèce

Lorsque la chenille est inquiétée, elle tremble de tout son corps et peut effectuer des déplacements rapides.

(Pour d'autres informations sur l'écologie et la biologie de l'espèce, consultez notamment le livre La Vie des Papillons - Lafranchis et al., 2015)

Ciblage des prospections

Identification nécessitant un examen attentif : confusion possible avec d'autres espèces.
La discrimination avec les autres Nacrés à taches argentées sur le dessous de l’aile postérieure se fera par l’observation attentive des motifs présents sur ce revers. Il convient d’éviter d’utiliser le critère de taille à lui seul (Petit, Moyen, Grand Nacré) pour une détermination sans équivoque, des variations de taille entre individus de chaque espèce existant. Chez A. aglaja, le revers de l'aile postérieure est verdâtre, la bande postdiscale est unie jaune-orangée et les taches nacrées contrastent et sont bien ovoïdes (contrairement à celles d'A. adippe qui ont pour la plupart 2 côté parallèles).

(Voir par exemple le guide de détermination des papillons diurnes - Lafranchis, 2014)

Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Source : INPN

Les cartes de répartition nationales ne correspondent qu’à l’état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives.

Argynnis aglaia (Linnaeus, 1758) | Argynnis aglaia locupletata Verity, 1922 | Argynnis aglaja (Linnaeus, 1758) | Argynnis aglaja aglaja (Linnaeus, 1758) | Mesoacidalia aglaja (Linnaeus, 1758) | Mesoacidalia aglaja aglaja (Linnaeus, 1758) | Mesoacidalia aglaja lyauteyi (Oberthür, 1920) | Mesoacidalia charlotta (Haworth, 1802) | Mesoacidalia charlotta locupletata (Verity, 1922) | Papilio aglaja Linnaeus, 1758 | Papilio charlotta Haworth, 1802 |

Observations mensuelles